Sondages: la campagne pour le OUI se poursuit

Les sondages Tamedia et SSR de ce mercredi traduisent une baisse dans les soutiens à l’initiative ‘Stop mitage’. Cette baisse n’est pas une surprise et elle n’entache en rien la détermination des membres de l’Alliance « OUI à Stop mitage » à poursuivre leur campagne en faveur d’un habitat durable et cohérent.

 

Avec respectivement 37% et 47% de OUI, les sondages Tamedia et SSR mettent en avant une diminution du soutien en faveur de ‘Stop mitage’. Cette tendance motive les membres de l’Alliance « OUI à Stop mitage » à renforcer la mobilisation d’ici au 10 février.

 

La votation du 10 février prochain est une chance unique pour compléter un cadre légal existant mais imparfait. Tous les 15 ans, la loi sur l’aménagement du territoire (LAT) entraîne un mitage programmé du territoire: ce processus ne répond pas à l’urgence de la situation. Les impacts de l’urbanisation sur les terres agricoles, les paysages, les espaces verts, la biodiversité, le rallongement des temps de trajet ou encore la qualité de vie sont réels. Il convient aujourd’hui de mettre fin à ce grignotement des terres agricoles tout en permettant un développement du pays: c’est tout le sens d’un OUI à ‘Stop mitage’.

 

Quant à la situation de rareté, celle-ci n’existe pas en Suisse. Il y a actuellement 400 km2 de zones à bâtir non-construites, 72 000 logements vides selon Crédit Suisse et plus de 225 000m2 de bureaux vacants rien qu’à Genève. Les possibilités de se loger existent et pourront être développées, notamment via le principe de compensation qui sera défini dans les lois d’applications. En faisant la promotion des éco-quartiers, ‘Stop mitage’ répond également à une demande, celle de logements abordables, accessibles, modulables et peu gourmands en énergies.

 

‘Stop mitage’ ne mettra pas le pays sous cloche. Au contraire, elle le dotera d’outils solides pour mettre sur pied un développement durable de l’aménagement du territoire. C’est bien ce message qui sera porté par les partis et jeunesses politiques, associations, organisations agricoles et architectes membres de l’alliance ‘OUI à Stop mitage’ dans ces 10 derniers jours de campagne.