la CEATE laisse passer la chance d’offrir une meilleure protection du paysage

La Commission de l’environnement du Conseil national recommande de rejeter l’initiative contre l’étalement urbain. Il appartient désormais aux forces respectueuses de l’environnement du Conseil national de renverser la vapeur et de renforcer la protection du paysage avec un Oui à l’initiative des Jeunes Vert-e-s.

 

La CEATE (Commissions de l’environnement et de l’aménagement du territoire) du Conseil national rejette l’initiative contre l’étalement urbain (« Stop mitage – pour un habitat durable ») et, de fait, la préservation à l’avenir des terres non-bâties et des terres cultivables. Avec le nouveau plan cantonal d’aménagement du territoire, qui ouvre de nouvelles zones à bâtir, la législation actuelle promet un accroissement des pertes de surfaces au sol. Il est déjà évident aujourd’hui que l’étalement urbain se poursuivra à l’avenir. La deuxième révision à venir de la loi sur l’aménagement du territoire ainsi que de nombreuses initiatives parlementaires visant à développer davantage les constructions en dehors des zones à bâtir vont accentuer la détérioration de la situation.

 

« L’ensemble des partis reconnaissent l’importance de la préservation du paysage, mais seulement quelques-uns veulent agir en ce sens », détaille Kevin Morisod, Co-président des Jeunes Vert-e-s. Il est dès lors nécessaire de soutenir l’initiative contre l’étalement urbain. L’alliance derrière l’initiative, qui a déjà été rejointe par de nombreuses organisations et qui continue de croître, appelle le Conseil national à voter en faveur de l’initiative lors de la session d’été. L’Alliance-Environnement, notamment composée de Pro Natura, du WWF, de l’ATE et de Greenpeace, recommande également de soutenir l’initiative. Les parlementaires engagé-e-s dans le développement durable et la préservation des espaces verts sont particulièrement sollicités afin de soutenir l’initiative dans les rangs du Conseil national.

 

À propos de l’initiative : L’initiative contre l’étalement urbain (« Stop mitage ») demande à ce que tout nouveau dézonage de terrain constructible soit compensé par un zonage autre part en Suisse. En outre, toute nouvelle construction à l’extérieur des zones constructibles devrait être limitée aux bâtiments d’intérêt public et à ceux qui représente une nécessité dans le cadre d’activités agricoles. Finalement, l’initiative favorise une densification de qualité à travers la mise en place de mesures promouvant les quartiers durables.